• Clara

Choisir d'aimer - Une traduction

Updated: Nov 4

Avant de vous partager cet article de Rick Hanson que j'ai traduits en 2017, j'avais envie de vous partager la présentation de mon blog de l'époque, parce que je la trouve toujours aussi vraie aujourd'hui:


J'ai toujours aimé les mots, et en grandissant j'ai découvert les mots d'autres langues. Je ne me l'explique pas vraiment, mais je suis d'une certaine façon tombée amoureuse de la langue anglaise. Dès que j'ai pu comprendre un peu cette langue, j'ai voulu en comprendre plus, de plus en plus. Je passais des heures la nuit à traduire en français des textes et des chansons avec un dictionnaire sous la main. J'étais toujours très enthousiaste lorsque je découvrais qu'un mot faisait partie d'une expression qui lui donnait un sens nouveau et différent de ce à quoi je m'attendais. Et aujourd'hui encore, j'aime cette découverte.


[...]


Pour moi, traduire ce n'est pas seulement trouver des mots à interchanger, mais amener une émotion avec mes mots. Parce que, quand nous écrivons quelque chose, nous voulons que les gens ressentent ce que notre message signifie, qu'ils entendent notre voix, pas seulement qu'ils lisent des mots. Il n'y a pas de traduction définitive, pas de "bonne façon" de traduire. Il reste juste l'émotion avec laquelle les lecteurs repartent quand ils ont lu vos mots, et les miens.


Que vous ayez besoin d'une traduction, que vous appréciez simplement ce blog ou que vous ayez des idées d'articles qui pourraient me plaire, je serais ravie de vous lire.



Just One Thing (JOT) — Juste une chose, en français — est une newsletter écrite par le Dr Rick Hanson qui propose, chaque semaine, de se pencher sur une pratique simple pour nous aider à mieux vivre.


Que dit votre cœur ?


L'exercice

Choisir d'aimer


Pourquoi ?

Il y a quelques années, j'entretenais une relation importante avec une personne qui a fait des choses qui m'ont surpris et blessé. Je ne vais pas donner de détails ici pour préserver ma vie privée, mais c'était assez difficile. Après la première vague de réactions — Quoi ?! Comment as-tu pu faire ça ? C'est une blague ?! — j'ai pu retrouver un peu de calme. J'avais le choix.


Cette personne était importante pour moi, et je voyais bien que beaucoup de choses lui appartenaient et n'avaient rien à voir avec moi. J'ai compris que la chose la plus libératrice, constructive et respectueuse que je pouvais faire envers moi-même était à la fois de dire à cette personne que nous étions sur un terrain glissant... et faire le choix d'aimer.


À ma grande surprise, ce choix ne m'a pas transformé en paillasson ou en punching-ball. Au contraire, l'amour m'a protégé et fait avancer. Il m'a permis de rester en dehors des controverses et des conflits, et m'a donné un sentiment de valeur. J'étais curieux de ce que l'autre personne ferait, mais bizarrement, cela m'importait peu. Je me sentais nourri et porté par l'amour, et la réaction de l'autre était hors de mon contrôle.


Je me suis intéressé à la notion « d'amour à volonté », à la façon dont nous pouvons accéder de façon authentique aux sentiments et à l'expression de toute la compassion, les souhaits de bonheur et la chaleur humaine dont nous sommes capables. On ne devrait pas falsifier ce qui se passe en nous ni nous laisser maltraiter. Mais peut importe ce qui est accessible pour vous à un moment donné dans une relation, c'est à vous de choisir où vous allez avec ce qui est là.


J'ai cessé de me concentrer autant sur ce que je voulais que l'autre pense, ressente et fasse, et me suis focalisé un peu plus sur ma propre pratique : trouver et retrouver un sens de l'amour. Un peu comme si je faisais de l'exercice pour renforcer le muscle qu'est mon cœur. Je me suis fait rire en me disant que je faisais des pompes de l'amour (pas le genre sexuel !).


Si vous sentez que c'est à votre portée, vous pouvez délibérément, et même volontairement vous enraciner dans l'amour et le mettre au centre de votre esprit. Ce n'est pas hypocrite : l'amour qui est en vous y est réellement.

En fait, choisir d'aimer, c'est aimer deux fois : c'est un acte d'amour d'appeler l'intention d'aimer, et l'amour naît de cette intention.


Si je regarde en arrière, ce choix a été le tournant qui m'a permis de sortir du conflit et d'aller vers un sentiment sain d'amour, cela a amélioré les choses avec cette personne.


Et cela m'a appris une leçon importante :

L'amour à plus à voir avec le fait d'être aimant, qu'avec le fait que les autres soient aimables.


Comment ?


Commencez avec quelqu'un qui fait facilement naître un sentiment d'amour. Détendez-vous. Prenez une ou deux grandes inspirations, et revenez à vous. Sentez la zone de votre poitrine et de votre cœur. Prenez conscience des sensations liées aux sentiments de compassion et de gentillesse ; vous pouvez aussi vous remémorer une fois où vous vous sentiez particulièrement aimant. Demandez-vous, puis-je me sentir aimant maintenant ? Ouvrez-vous à la chaleur que vous ressentez. Choisissez d'aimer.


Prenez une dizaine de secondes pour vous sentir aussi aimant que vous le pouvez dans votre corps. Intégrez cette expérience, laissez là s'insinuer en vous. Cela renforcera les traces neurales de l'expérience — une sorte de mémoire émotionnelle — et rendra la sensation plus facile à rappeler la fois suivante. Enregistrez aussi le sentiment qui naît d'avoir fait cette pratique de façon délibérée, d'avoir choisi d'aimer.


Essayez ensuite ces exercices avec quelqu'un envers qui vos sentiments sont plus neutres, comme un inconnu dans la rue. Pour finir, essayer avec quelqu'un pour qui il vous est difficile de faire naître ces sentiments.


Cela peut aider de prendre conscience du stress, des inquiétudes, et des manques de la personne. Sans la fixer, regarder bien la personne pendant une dizaine de secondes. Pouvez-vous laisser votre cœur être touché par ce visage ?


Essayer de vous rendre compte des différentes forces externes et internes qui poussent et tirent cette personne dans une direction ou une autre — l'amenant peut-être à faire des choses blessantes, pour vous ou d'autres. Laissez vos yeux se détendre, et essayez d'avoir une vision d'ensemble. Détachez-vous des différentes parties et ouvrez-vous à la personne dans son entier.


Laissez l'amour être présent peut importe ce qui se manifeste d'autre dans votre relation à l'autre. L'amour est là.... et vous pouvez aussi voir ce qui est vrai pour l'autre personne, vous-même et les circonstances qui vous affectent tous les deux. L'amour est là... et vous pouvez aussi prendre soin de vos propres besoins dans la relation.


L'amour avant tout. Le reste suivra.


Cet article a été traduit avec l'accord de l'auteur. Vous trouverez l'article original à cette adresse : http://www.rickhanson.net/choose-love/

Londres, Royaume-Uni

  • iconfinder_media_network_social_internet
  • iconfinder_media_network_social_internet

©2019 by A Trip Around The Words.