• Clara

Comment ne pas mourir dans une relation? #LaBase

Je continue donc dans mes recherches extrêmement méticuleuses de : qu’est-ce que je veux dans une relation amoureuse ?


La question qui m’est venue alors que mes recherches continuent discrétos dans ma tête pendant que je fais autre chose c’est : comment je fais pour être en relation sans mourir ? Ce que je veux donc, c’est très simple, « ne pas mourir ».


Alors déjà, clairement ça « set the scene » comme on dit en anglais. C’est pas le point de départ rêvé c’est certain. Je vois d’ici mes jolis bagages d’une relation de 6 ans refaire surface. On peut pas les laisser aux objets trouvés, non ? Genre, je perds des tonnes de trucs, mais par contre les traumatismes d’une relation passée, ça non, quoi. Je suis bien d’accord qu’on peut guérir de notre histoire, blablabla. Mais on peut pas le faire sans ouvrir les bagages du coup ? Non, c’est vrai quoi, on efface le tableau, on recommence à chaque nouvelle relation avec de bonnes bases… Moi ça m’arrangerait bien, parce que rentrer dans une relation avec mes bagages, ben, j’ai pas super envie. Déjà que j’ai pas envie de les déballer toute seule, mais alors si en plus il faut le faire avec quelqu’un laisse tomber, je reste toute seule pour le restant de mes jours. Je dis ça en rigolant, mais qu’à moitié quand même. C’est vrai, on sait pas ce qu’on va trouver là-dedans, des veilles chaussettes sales ça passe encore, mais imagine, t’as ramené des punaises de lit. C’est horrible ! Des punaises de lit dans ton nouveau lit tout neuf ?!


Je fais des blagues, mais c’est une vraie question que je me pose. C’est des vraies questions. Comment on gère les traumas passés dans de nouvelles relations, pas forcément amoureuses d’ailleurs ?


Comment on fait pour que ça ne nous définisse pas ? J’ai une citation de Brené Brown pour cette occasion « Quand on nie [notre] histoire, elle nous définit. Quand on reconnaît et assume [notre] histoire, on peut écrire une nouvelle fin ». Tu sais ce moment où t’as envie de dire, non, mais d’abord tes citations à deux balles tu te les gardes parce que je veux pas savoir ? Voilàààà !


Mais en vrai, je veux savoir parce que même si c’est chiant et douloureux, c’est quand même mieux que laisser une histoire de merde devenir la fondation pourrie de toutes les histoires. #Jeracontedeshistoires


Une partie de la réponse pour moi, et je suis vraiment curieuse de connaître les réponses que vous avez pour ceux qui ont vécu des relations toxiques, c’est la liberté.

La liberté que je me laisse d’être moi-même dans une nouvelle relation, avec mes chaussettes sales et peut-être mes punaises de lit. C’est chiant, mais ça se traite, non ? (Un.e spécialiste en punaise de lit par ici ?) #punaisedelit


Parce que j’ai été dans une relation où je n’étais pas libre d’être moi, où j’ai essayé d’étouffer tout ce qui est moi pour être aimée. C’est sûr qu’étouffer tout ce qui fait de nous qui on est, c’est proche de mourir on est d’accord, c’est mourir à petit feu, de l’intérieur et de façon invisible. J’aurais aimé avoir une autre histoire, mais non, j’ai fait les choix que j’ai faits, et ils ont des conséquences. Et c’est vrai que la conséquence de se lancer dans une relation en partant de ce postulat « comment je fais pour ne pas en mourir ? » bah c’est un peu compliqué. Je vous dis pas les contorsions pour éviter tout ce qui me rappelle de près ou de très très (très très) loin la sensation d’étouffer. C’est un peu difficile d’être proche de quelqu’un quand tu veux aussi que cette personne soit le plus loin possible (pour ta sécurité entendons-nous bien, n’est-ce pas #covid19).


Je n’ai pas encore de réponses, j’observe en ce moment. (C ’est juste moi ou c’est hyper dur d’observer sans sauter sur la première action qui te vient en tête dès que des choses intenses remontent à la surface ?)


Ce que je vois c’est qu’envisager une relation sur cette base bah ça m’empêche d’aller où je veux et ça me fait avoir des réactions bien bien pourries pour moi et les autres. #Sorry Je me demande si je peux apprendre que je ne vais pas mourir dans une relation seulement dans une relation #répétitionBonjour ou si je ne peux être en relation qu’en sachant que je n’y mourrais pas ?

C’est un peu l’histoire de la poule et de l’œuf. Bref, je vais continuer à réfléchir à comment ne pas mourir moi, de toute façon on est confinés. 😂 Des bisous !



#relations #couple #relationstoxiques #questionsexistencielles #amour #reflection #histoire #brenebrown #coach #nepasmourir #toutsimplement #relationsaine #apprendre #confiance #relationamoureuseépanouie

+447 767 591 878

Londres, Royaume-Uni

  • iconfinder_development_facebook_logo_455
  • iconfinder_media_network_social_internet
  • iconfinder_media_network_social_internet
  • iconfinder_facebook_fb_social_media_5882
  • iconfinder_media_network_social_internet

©2019 by A Trip Around The Words. Proudly created with Wix.com