• Clara

Conversation avec mon corps

C'est drôle, ça me fait toujours bizarre d'écrire sur le corps.

Je me demande bien pourquoi. 😂


Je crois l’avoir évoqué à plusieurs reprises maintenant, je suis du genre cerveau sur pattes, et l’idée que mon corps ait des choses à me dire, à part j’ai faim et j’ai sommeil (et encore) c’était un peu : « Euh… Pardon ? ».

Ce truc avec deux jambes, deux bras et d’autres trucs pas super importants, tu veux me faire croire que ça « parle » ? Lol ! Nope, non merci ! #Déni

Je suis intelligente, je vais me débrouiller avec ma tête merci bien, salut!


Sauf que plus tu le fais taire, plus il parle fort, logique....

Donc quand j’ai enfin "décidé" (accepté malgré moi?) que peut-être mon corps avait effectivement des choses à me dire, et comme je n’aime pas faire les choses à moitié, j’ai voulu qu’il me donne toutes les réponses. #LaBase

Ça n’a pas très bien fonctionné ! Forcément, quand tu passes de « Je ne t’entends paaaas ! » à « Dis-moi tout ! » sans avoir appris à écouter, c’est pas évident. Encore plus quand tu veux des réponses sur des trucs angoissants. Je me suis bien autoangoissée. #JaimeBien


J’ai réalisé plus tard que le corps nous donne des informations, pas des réponses.#Déception

Ça ne me dit pas comment interpréter les informations. Et en plus, c’est toujours à moi de prendre la décision. #JeBoude

Par exemple, si mon corps me dit que mon tee-shirt me gratte, je suis libre de le porter ou non. Et ça ne me dit pas non plus pourquoi il me gratte, c’est JUSTE une information.

C’est pareil avec tout le reste. Quand je fais quelque chose, ce qui se passe dans mon corps est une information, c’est tout. Dans un premier temps, je n’avais pas bien fait la différence, et c’est une VRAIE différence.


Les émotions aussi ce sont d’abord des informations que notre corps nous donne. Et depuis que j’ai compris ça, ma vie est tellement plus simple. Illustration : Avoir la tête qui tourne sans raison apparente, et les jambes en coton, c’est ma version d’une crise d’anxiété naissante, quand j’ai compris ça, j’étais tellement contente. Ah, mais c’est juste ça #Soulagement Oui oui, en plein milieu d’une crise d’angoisse donc. #CabriAngoissé


Pour de vrai, comment vous savez que vous êtes en colère ? Ou triste ? C’est dans votre tête ? Parce que pas moi. Je sais que je suis triste parce que j’ai les yeux qui piquent, ou une boule dans la gorge, je sais que je suis joyeuse parce que j’ai envie de sauter partout. C’est sûrement différent pour chacun, mais c’est physique pour tout le monde.

D'ailleurs, je trouve assez amusant de penser à quelque chose et de voir ce qui se passe dans mon corps. (Je m'amuse d'un rien apparemment!) Juste pour info. SANS interprétation: oui, sinon, c’est pas écouter son corps, c’est être dans sa tête. ;)


Et c’est pas notre tête qui nous dit ce qui nous fait plaisir ou non. C’est pas non plus notre tête qui nous dit ce qui nous fait envie ou non. T’as envie de quelqu’un avec ta tête, toi ? Moi non. #JAuraisBienVoulu

D’ailleurs, ce n’est pas le sujet, mais c’est une vraie question, comment on peut avoir une sexualité épanouie quand on est incapable de passer du temps à écouter son corps au quotidien ? # VousAvez2heures#CaVousOccupera


La tête, elle prend les décisions, elle planifie. Mais ça commence toujours par des sensations physiques. Il faut quand même savoir que c’est pas (DU TOUT !) une science exacte, et des fois je sais plus où donner de la tête #JeMeFaisRire, mais ça aide.

On est littéralement bombardé d’informations. C’est peut-être un bon moment pour choisir nos sources, vous croyez pas ? Et ma vie est plus kiffante depuis que je m'écoute en entier!


Quelques pratiques qui m’aident, à vous de choisir ce que vous avez envie d'essayer :

(S'il vous plaît, n'essayez pas de tout essayer, j'ai essayé pour vous, et ça ne fonctionne pas.)


Les basiques :


Utiliser mes 5 sens : Qu’est ce que je vois autour de moi ? Quelles odeurs je peux sentir ? C’est quoi la sensation de mes vêtements ou du vent sur mon bras ? Quel goût a le café ce matin ? C’est assez amusant et reposant.


Danser: C’est vraiment un grand grand basique pour moi. C’est juste LA première chose que je fais pour me sentir à nouveau dans mon corps, reliée au sol et à mes sensations. Et en plus, (ça n’a pas toujours été le cas #merciakwardness) ça m’apporte tellement de joie que je ne vais surtout pas m’en priver.


Après le sport, je m’étire souvent, ou je fais du yoga. Plutôt que suivre une routine, je trouve intéressant de faire des pauses pour écouter ce qui ferait du bien à mon corps. Est-ce que j’ai envie de faire le chien tête en bas immobile ? Ou est-ce que bouger mes jambes me ferait plus de bien ? Est-ce que je peux relâcher un peu plus les épaules ? Ou est-ce que je suis trop tendue ?


Les idées plus chronophages :


— Un exercice autour du choix dont j’ai entendu parler par les Aventurières.

J’avais donc plusieurs options (toutes super cools, mais c’était l’angoisse quand même, vous connaissez mon amour des choix !) que j’ai écrites chacune sur une feuille. Feuilles que j’ai déposées face cachée à différents endroits de la pièce. La seule chose à faire, ressentir ce qui se passe dans mon corps dans chaque espace. #Dubitativité

Sur l’une, je me sentais lourde, une boule dans le ventre, sur l’autre, c’était le vide, rien (en tout cas avec mes capacités d’écoute actuelles) sur la dernière, mes mains qui se crispent, mes jambes qui ont envie de bouger, de la colère… Et je suis juste restée avec ce qui se passait pour moi. J’ai pris toutes les infos corporelles que je pouvais. C’est tout. (Autant que possible, la tête s’en mêle toujours avec ses peurs, soyons honnêtes !)

En retournant les feuilles, j’ai été un peu surprise, mais pas tant que ça. Ah oui, ça me met en colère ce choix (même si la raison est inconnue, et je peux faire toutes interprétations du monde si j’ai envie #Confusion#Drame).

Le fait de ressentir et de se laisser traverser, ça aide à faire un choix plus informé. Je ne suis toujours pas sûre que ce soit le meilleur, mais j’ai autant d’info que possible.


Je commence à avoir l’habitude de noter mes sensations, maintenant, il m’arrive aussi de les questionner. Ça aide à rester présente. J’ai l’impression d’avoir une boule dans le ventre ou des fourmis dans les jambes, je me demande : C’est de quelle couleur ? Quelle forme ? Quelle texture ? Quelles sensations ? Un âge ? Je ressens des émotions ? C’est quoi son besoin ? Qu’est-ce que ça me dit ? Les questions qui me passent par la tête, sans aller trop vite pour rester avec les sensations et les sentir évoluer. Parfois, des images me viennent ou des mots, parfois des réalisations, des émotions, ou des envies de quelque chose, ça peut mener partout et c’est génial pour la personne curieuse que je suis.


Un peu moins orienté sensations, mais super intéressant quand même, s’adresser une lettre par une partie de ton corps. Qu’est-ce que ma gorge me dirait aujourd’hui ? J’adore les lettres de façon générale. Ma peur m’a écrit des lettres, ma colère aussi. On peut le faire avec notre corps, il y a toujours des choses à découvrir. Merci Bobine de Clowne pour l’idée. :)


Voilà mes quelques idées ! Vous en êtes où de l'écoute de votre corps? C’est quoi vos pratiques ? #Curiosité#Partage

Londres, Royaume-Uni

  • iconfinder_media_network_social_internet
  • iconfinder_media_network_social_internet

©2019 by A Trip Around The Words.