• Clara

Je le fais pour la joie ou pour être aimé.e?

Quand on fait les choses pour soi-même, on est généreux. C'est étrange, mais c'est vrai.

Parce qu'on est généreux de soi-même, on est généreux du plaisir que l'on a à faire une chose (même si elle est adressée à quelqu'un d'autre, entendons-nous bien). Quand j'ai du plaisir à faire quelque chose, je m'oublie, je lâche prise sur les attentes.


Faire quelque chose pour les autres, c'est souvent chercher quoi faire ou comment le faire pour que les autres nous aiment. Et sous couvert de générosité, on est égocentré. Je ne juge pas, je l'ai fait (et je le fais encore #bummer). Je me suis posé mille questions sur la meilleure façon de faire quelque chose, pas pour moi, mais pour les autres. " Est-ce suffisamment gentil? Comment ça va être reçu? Est-ce qu'ils vont être contents? Touchés? Changés?" Mais toutes ces questions, elles ne sont finalement qu'à propos de moi. Est-ce que je vais être aimée, est-ce que je vais recevoir ce dont j'ai besoin si je fais ça? Ce n'est pas vraiment généreux.


Je pense qu'il est vraiment temps de redéfinir ce qui est égoïste, et ce qui ne l'ai pas. Et de réfléchir à comment on peut s'aimer et se faire suffisamment confiance pour s'oublier un peu, pour être vraiment généreux. Généreux de nous-mêmes, et généreux dans nos actions.


Alors, est-ce que j'ai plaisir à faire cette chose pour elle-même, ou parce que je veux "donner" quelque chose (qui attendra consciemment ou pas quelque chose en retour)?

Recent Posts

See All

Podcast : Live Authentically

Last week, the episode of our Story Speaks where I speak with Andrea Piercy about living authentically and people pleasing was released, and I totally forgot to let you know! The idea behind our Story

+447 767 591 878

Londres, Royaume-Uni

  • iconfinder_media_network_social_internet
  • iconfinder_media_network_social_internet

©2019 by A Trip Around The Words. Proudly created with Wix.com