• Clara

Rester immobile

J’ai fait une IRM ce matin * et ça m’a fait penser à la phrase que j’ai beaucoup entendu Glennon Doyle répéter dans son livre Love Warrior #OuiJecouteMesLivres ! « Stay still ».


Oui, parce que j’ai dû rester immobile environ 45 minutes, et avant de commencer l’examen, quand je me suis rendu compte que je ne pourrais plus bouger sous toutes les couches de trucs qui m’entouraient, j’ai dit au médecin : « Je ne vais pas pouvoir me gratter la tête ». Ennuyeux. Forcément, j’ai espéré que ma tête n’allait pas me démanger.


En 45 minutes, il n’y a pas que la tête qui a le temps de vous démanger, je vous le dis ! Il y a les pieds, le bras, la perfusion qui vous fait mal, le torticolis aussi #cetaitbienlejour, le vacarme qui vous assourdi et vous fait un peu peur (oui, on peut avoir peur des gros bruits même adultes, non mais !), vous ne voyez rien du film* parce que vous avez pas vos lunettes, vous avez affreusement envie de faire pipi. Enfin, rien n’est pas parfait quoi. Et en plus, on peut rien y faire. #LEnferDesAnxieuxCestParIci


Figurez-vous que ça m’a vraiment détendue de ne pas pouvoir bouger ! C’était pas un moment génial hein, il s’est passé toutes les choses que j’ai mentionnées, et je ne pouvais rien y faire.

Parfois, ça devenait très intense, alors j’essayais de me concentrer sur les images floues ou le son inaudible de Planet Earth, ou ma respiration, ou l’idée que c’était temporaire et qu’en dehors de cette pièce les choses étaient différentes. Et c’est passé. À chaque fois. (Enfin sauf l’envie de faire pipi, j’ai dû aller faire pipi après. #TMI)


Je ne sais pas vous, mais il y a une part de moi qui croit qu’il y a toujours quelque chose à faire. Que si quelque chose ne va pas, on a toujours les moyens de le changer, et le devoir d’ailleurs ! Que si ta tête te démange, il faut que tu la grattes pour que ça passe ! Je ne sais pas trop d’où ça vient, si c’est sociétal, si c’est la sensation inconsciente de notre toute puissance originelle, si c’est notre éducation, tout ça à la fois, d’autres choses. Mais c’est là, et parfois, ça nous fait du mal, surtout quand on voit qu’on n’a pas les moyens de changer quelque chose et qu’on pense qu’on devrait les avoir.


Parfois, ne pas avoir de moyens est tellement reposant. On peut s’occuper de ce qui se passe sur le moment, les sensations, la respiration, les pensées. Alors peut-être que ce n’est reposant que pour les personnes anxieuses comme moi pour qui régler les problèmes est basiquement une question de survie. Et peut-être aussi qu’il faut avoir déjà un peu de pratique de « ne rien faire » comme la médiation. Et peut-être qu’il ne faut pas être super anxieux avant de tenter l’expérience. Bref, beaucoup de peut-être. Mais se rappeler que nous n’avons pas tout à régler maintenant, que rester immobile dans l’inconfort est souvent suffisant et que c’est déjà un sacré travail, ça aide !

J’apprends à rester immobile. À rester immobile avec l’inconfort de poster ces articles sans savoir quelles réactions ils vont susciter, rester avec l’inconfort du vide quand j’ai fait le choix de me séparer de certaines choses et certaines personnes, avec l’inconfort de ne pas savoir, avec l’inconfort d’un torticolis. Vous voyez l’idée. Rester immobile dans l’inconfort (et je parle d’inconfort pas de souffrance) est un super pouvoir. En tout cas pour moi, vous en avez sûrement d’autres. ;) Bien sûr, il y a d’autres super pouvoirs qui y sont associés, comme faire la différence entre l’inconfort et la souffrance, par exemple, au pif.


Rester immobile est un bon début. On apprend beaucoup dans l’immobilité. Contrairement à ce qu’on croit. Enfin, ce que je crois, mais je suis pas la seule, si ? Ensuite, on devient meilleurs à poser des actions. Enfin, j’espère.



*Comme on dit MRI en anglais #aveclaccentsilvousplait, je suis passé par toutes les combinaisons de lettres avant de trouver la bonne RMI, RIM, MIR, etc. ça m’a fait pensé à cette vidéo très drôle de Pierre Repp, « le fin diseur » (https://www.youtube.com/watch?v=RovrlbSFjEo) que j’ai vu récemment.


* Oui, là où je suis allée, ils vous mettent un film pour éviter les crises de claustrophobie, je trouve que c’est plutôt bien pensé !


5 views0 comments

Recent Posts

See All

Londres, Royaume-Uni

  • iconfinder_media_network_social_internet
  • iconfinder_media_network_social_internet
  • Facebook

©2019 by A Trip Around The Words.