• Clara

Survivre ou s'épanouir - Une traduction

Updated: Dec 3, 2020

Aujourd'hui, j'ai eu envie de partager à nouveau une traduction datant de 2017.

Cet article a été écrit par Karen Liebenguth, Life coach certifiée qui emmène ses clients en voyage à l'intérieur d'eux-mêmes en se promenant dans les espaces verts extérieurs. Elle est aussi formé à la pleine conscience et propose des formations pour les entreprises.


À l'occasion de la semaine d'information sur la santé mentale au Royaume-Uni #MHAW17 Cette année, le thème de la semaine d'information sur la santé mentale, du 8 au 14 mai 2017, au Royaume-Uni est « Survivre ou s'épanouir ».


Ce thème a résonné en moi, et m'a incité à partager ma perspective sur ce que je ressens lorsque je ne fais que survivre ou que je me sens épanouie. En mode survie, mon monde est étroit. Je me sens fatiguée, déprimée, indifférente. Sans inspiration. Je ne fais que gérer ma vie et ses exigences les plus pressantes au jour le jour — rien de plus.

Je suis incapable de voir les bonnes choses, les opportunités, encore moins les saisir ou imaginer ce qui est possible pour moi. En plus de ne ça, je ne dors pas très bien, me réveille tôt et anxieuse.


Ah, mais en mode épanouie, mon monde s'étend. Je me sens vivante, pleine d'énergie, je me sens de bonne humeur, courageuse, et ouverte d'esprit. Je me prends à sourire à mesure que j'écris ces mots et que je revis ce sentiment fantastique d'opportunité et d'optimisme, résultat de ma capacité à me projeter dans ma vie avec la conviction et la confiance que de grandes choses sont possibles pour moi et que je les mérite.


Je ne suis pas la seule à être concernée par ce thème de la semaine d'information sur la santé mentale. Mes clients en coaching de vie, mais aussi mes amis et ma famille, et beaucoup d'autres vivent aussi les modes survie et épanoui.e. Cela fait partie intégrante de notre condition humaine. Chaque jour, nous ressentons des choses différentes.


Cependant, parfois, nous passons plusieurs jours, ou même de plus longues périodes, en mode survie plutôt que de nous sentir bien, heureux.se et plein.e de ressources, ce qui peut — si on n'y prend pas garde — mener à des problèmes psychologiques, à de l'anxiété et à la dépression. Mais cela n'a pas à être le cas.


Que ce passe-t-il lorsque nous nous contentons de « survivre » ?

Je vais me prendre pour exemple. Lorsque je suis en mode survie, je peux me laisser happée par la peur, le doute, l'incertitude, et ma vision limitée de moi-même et du monde peut s'enraciner. Au fil des années, j'ai réussi à construire une entreprise de coaching et de pleine conscience respectée, pourtant, comme beaucoup d'autres personnes qui travaillent à leur compte, une période de calme ou le report d'une opportunité peut provoquer tout un tas de pensées négatives comme « Je ne suis pas assez compétente, je ne peux pas le faire, je n'ai pas ce qu'il faut...».


Puis je commence à me sentir anxieuse. Je doute de moi et me sens fragile et incertaine de mon futur. Et cela peut empirer. Je peux aller jusqu'à la catastrophisation, penser que je pourrais tout perdre, me retrouver à la rue.

C'est un aperçu de ce qui peut se passer dans mon esprit. La façon dont il peut me tirer vers le bas, déstabiliser et étriquer ma vision du monde, détourner ma créativité et mon imagination. Au contraire, plus joyeusement, lorsque je suis épanouie, je suis connectée à ce qui me tient à cœur, à ce qui à de la valeur, à ce qui est important pour moi et à ce que je veux voir se produire dans ma vie.

Tout est là, dans mon esprit, clair comme de l'eau de roche.


La bonne nouvelle

Nous pouvons tous apprendre comment être plus conscient des moments où nous sommes en mode survie et prendre note de ce que nous ressentons et des pensées que nous avons tendance à croire et prenons comme des vérités. Et en plus, nous pouvons découvrir et explorer ce qui nous aide à nous épanouir, et ce savoir peut nous aider à sortir du mode survie, et à aller vers le mode épanoui. C'est puissant.


Voilà comment : La prochaine fois que vous serez en mode survie, écrivez et prenez note des choses suivantes :


Ce que vous ressentez. Ex. : Vous pouvez vous sentir anxieus.e, impuissant.e, désengagé.e, déprimé.e, triste, renfermé.e, en colère, stupide, isolé.e, désemparé.e, sur la défensive, seul.e, exposé.e, épuisé.e, etc.


– Vos peurs. Ex. : J'ai peur que personne ne m'aime, j'ai peur de ne pas être capable de le faire, j'ai peur d'échouer...


- Vos doutes. Ex. : Je ne suis pas sûr d'avoir ce qu'il faut pour accomplir ce que j'ai besoin d'accomplir.


- Vos croyances limitantes. Ex. : Je ne suis pas doué pour ça, je ne peux pas le faire, ce n'est pas pour moi, cela n'arrive qu'aux autres, etc.


Et la prochaine que vous vous sentez épanoui.e, écrivez et prenez note des choses suivantes :Ce que vous ressentez. Ex. : Vous pouvez vous sentir connecté.e, vivant.e, plein.e d'idées, énergique, concentré.e, motivé.e, inspiré.e, joyeux.se, calme, réfléchi.e, engagé.e, ouvert.e d'esprit, etc.


Ce qui vous tient à cœur. Ex. : Votre travail, faire une différence, votre famille, votre santé, vos ami.e.s, etc.


Ce qui à de la valeur pour vous. Ex. : Avoir du temps pour vous, des conversations constructives, votre partenaire, des vacances, jouer avec vos enfants, être dans la nature, etc.


Ce qui est important pour vous. Ex. : l'honnêteté, écouter et se sentir écouté, prendre soin des autres, faire de l'exercice, manger sainement, être ensemble, etc.


Ce qui vous souhaitez voir se produire. Ex. : Vous vous voyez saisir les opportunités lorsqu'elles se présentent, vous vous entendez dire oui plus souvent, vous avez confiance en vos capacités.


Lorsque vous avez la sensation de « juste survivre », reprenez les notes que vous avez prises lorsque vous vous sentiez épanoui.e, et lisez-les à voix haute pour vous-même. De cette façon, vous pourrez vous porter conseil.



Cet article a été traduit avec l’accord de l’autrice, Karen. L'article original n'est malheureusement plus visible sur son blog, mais elle m'a gentiment fourni l'original, que vous trouverez ci-dessous.

Elle m'a également conseillé cet article sur un sujet similaire: https://www.greenspacecoaching.com/blog/what-helps-you-feel-alive





What makes you thrive?

Surviving or Thriving is the theme of this year’s Mental Health Awareness Week 8 –

12 May 2017.


The theme has deeply resonated with me, spurring me to share a personal

perspective of how I feel when I experience life in both modes.


In surviving mode, my world feels narrow. I feel tired, low and numb. Uninspired. I

find I’m just about coping with my day-to-day life and the most pressing demands it

makes of me – nothing more.


I’m unable to see the good things, the opportunities, let alone take advantage of

them or begin to imagine what might be possible for me. I also don’t sleep so well

and often wake early with a nagging, anxious feeling.


Ah, but when I’m in thriving mode, my world feels expansive. I feel alive, energised,

uplifted, courageous and open-minded.


My smile is broadening as I write and re-experience that wonderful feeling of

opportunity and optimism, which results from being able to see further into my life

and having the conviction and self-belief that great things are possible for me and

that I deserve them.


I’m not alone in connecting with the theme of Mental Health Awareness Week.

Clients, from my work as a life coach, as well as from friends and family members,

that many others experience ‘just surviving’ and thriving too.

It’s part of our human condition.


We don’t feel the same every day. However, sometimes, we spend more days, or

even longer periods of time, ‘just surviving’ rather than feeling well, happy and

resourceful, which can - if left unchecked - lead to mental ill-health, anxiety and

depression.


It doesn’t have to be like that.


So what happens when we ‘just survive’?

When I’m in ‘just surviving’ mode, I can slip into the grip of fear, doubt, uncertainty

and my limiting views about myself and the world can take hold.

Over the years, I have managed to build a regarded coaching and mindfulness

business, however, like many other self-employed, a quiet work spell or the

deferment of an opportunity can trigger all manner of negative thoughts like ‘I’m not

good enough, I can’t do it, I don’t have what it takes’…


Then I begin to feel anxious. I start doubting myself and I feel insecure and uncertain

about my future. And it can get worse. I move into catastrophising, about losing

everything and being out on the street.

That’s a snap shot of where my mind can go. How it can drag me down, unsettle me

and narrow my view of the world, stunt my creativity and imagination.

In joyful contrast, when I’m thriving, I’m connected to what I care about, what I value,

what’s important to me and to what I want to see happening in my life. It’s all there,

crystal-clear in my mind.


The good news


We can all learn how to become more aware of when we are ‘just surviving’ and

notice how we feel and the types of thoughts we typically buy into and take as truth.


So here is how:


Next time you are ‘just surviving’ write down and notice:

- How you feel, e.g. anxious, helpful, disengaged, low, sad, withdrawn, angry,

stupid, isolated, disempowered, defensive, lonely, exposed, exhausted etc


- Your fears, e.g. I feel anxious that nobody will like me, I feel anxious that I

won’t be able to do it, that I will fail…


- Your doubts, e.g. I’m not sure whether I have what it takes to pull off what I

need to do …

- Your limiting beliefs, e.g. I am not good at this, I can’t do it, it’s not for me, it

only happens to other people etc.


Next time when you feel you are thriving write down and notice:

- How you feel, e.g. connected, alive, buzzing, energised, focused, motivated,

inspired, joyful, calm, reflective, engaged, open-mined etc.


- What you care about, e.g. your work and making a difference, your family,

health, friends etc.


- What you value, e.g. me-time, meaningful conversations, your partner,

holidays, playing with your children, being in nature etc.


- What’s important to you, e.g. honesty, listening, being listened to, caring for

others, exercise, healthy eating, togetherness etc.


- What you want to see, e.g. you see yourself grasping opportunities when

they arise, you hear yourself say ‘yes’ more often, feeling confident in your

abilities


When you feel hat you are just surviving, take your ‘thriving notes’ and read them out

loud to yourself. That way you can learn to counsel yourself.


Retrouvez d'autres articles et ressources sur son site: greenspacecoaching.com

7 views0 comments

Recent Posts

See All

Londres, Royaume-Uni

  • iconfinder_media_network_social_internet
  • iconfinder_media_network_social_internet
  • Facebook

©2019 by A Trip Around The Words.